Eglise-1024x768

À l'origine, c'est une chapelle annexe de l'église de Goux dédiée à St Renobert, évêque de Bayeux, et ce jusqu'en 1792. À partir de cette date elle devient succursale de l'église de Parcey, ce qui signifie qu'elle vient pallier l'insuffisance de celle-ci. Ce n'est qu'en octobre 1840 qu'elle fut érigée en église paroissiale et placée sous la protection de Jeanne d'Arc. Cet édifice aura besoin tout au long des décennies de réparations, d'aménagements divers et variés. La preuve en est qu'en 1868 le vicomte Léonce de Rigollier financera l'agrandissement de l'église et la réfection du clocher. La date de réception des travaux sera gravée dans la pierre du fronton de la porte arrière. Il en sera de même lorsque Mme Rigollier grâce à un don permettra la réfection du clocher en 1875 et cette fois ci la date sera inscrite au dessus de la porte principale. 1880 verra le baptême d'une deuxième cloche, la première ayant été baptisée en 1816.

L'intérêt de l'église est concentré sur le retable classé à l'IMH (inventaire des Monuments Historiques) en 1961 et restauré en 2002 (cliquez ici pour visionner un diaporama). Il n'y était pas installé à l'origine. Il provient de la petite église du couvent des Capucins située dans le quartier de la Bedugue. Comme beaucoup de lieux religieux, ce couvent sera fermé à la Révolution et acheté par le sieur Fleurot qui en fera un pensionnat. L'église sera également fermée, puis détruite. Quant au retable, il fut sauvé du pillage et, par un heureux concours de circonstances, viendra embellir l'église de Villette-lès-Dole.